En savoir plus sur

Les idées suicidaires

2193

Idées reçues sur le suicide

Testez vos connaissances sur le suicide
en répondant aux questions de ce court quiz

1 / 8

Parler de suicide à un suicidaire est dangereux ?

2 / 8

Ceux qui se suicident sont des malades ?

3 / 8

Ceux qui en parlent ne passent pas à l’acte ?

4 / 8

Le suicide est imprévisible, on n’y peut rien ?

5 / 8

Le suicide est un choix individuel, on n’a pas à intervenir ?

6 / 8

Le suicide n’est pas héréditaire ?

7 / 8

Ceux qui avalent des médicaments ne veulent pas mourir. Ceux qui veulent se suicider emploient les grands moyens ?

8 / 8

Ceux qui veulent se suicider ne veulent pas forcément mourir ?

Votre note est de

Le score moyen est 75%

0%

Signes d'alerte

Ces indicateurs ne doivent pas être pris isolément. C’est l’addition de plusieurs d’entres eux qui doit alerter l’entourage.

L'expression d'idées ou d'intentions suicidaires :

  • Je vais me foutre en l’air
  • Je ne vous embêterai plus
  • Vous allez avoir la paix
  • Je n’en peux plus, je voudrais disparaître

Les propos dévalorisants :

  • Ma vie n’a plus de sens
  • Il n’y a plus d’espoir, plus d’issue
  • Je suis dans l’impasse
  • Je ne compte plus pour personne
  • Je suis un(e) raté(e)
  • J’échoue partout
  • Je déçois tout le monde
  • Ma vie est un échec total

Des manifestations de crise psychique :

  • Tristesse, anxiété, fatigue
  • Troubles du sommeil, troubles alimentaires
  • Perte du goût des choses
  • Sentiment d’échec et d’inutilité
  • Repli sur soi, mise en retrait
  • Consommation excessive d’alcool, de tabac, de drogue(s), de médicaments
  • Prises de risque excessives, agressivité inhabituelle

Les facteurs de risque

Le suicide est un phénomène multifactoriel et complexe, pour lequel une cause précise ne peut être définie, les différents facteurs interagissant les uns avec les autres.

On peut un jour être tenté par la mort, face à des événements qui nous dépassent. Le suicide est rarement motivé par une recherche de la mort en soi. Il vise d’abord à mettre fin à la souffrance.

Le suicide reste, à bien des égards, et dans tous les milieux, un sujet tabou dans notre société. Le suicide est un phénomène majeur de santé publique, révélateur d’un mal être social.

  • les troubles psychiatriques, des antécédents de tentatives de suicide, addictions
  • l’isolement social, les difficultés financières et professionnelles
  • des relations conflictuelles, un manque de soutien
  • les événements de vie négatifs
  • les pertes parentales précoces

Il arrive que la cause du suicide reste inconnue ou indéterminée quant à son intention.

Comment aider,
face à une personne qui évoque des idées suicidaires ?

Ce que vous pouvez faire :
  • Accepter de l’écouter
  • La laisser exprimer ce qui motive son envie d’en finir
  • Lui parler avec calme, sans avoir peur d’aborder le sujet avec elle
  • Lui montrer que vous tenez à elle
  • L’aider à chercher ce qui pourrait l’aider à surmonter la crise, à trouver ses propres solutions
  • L’encourager, le cas échéant, à (re)prendre contact avec son médecin ou son thérapeute
  • Chercher avec elle de l’aide auprès des professionnels, médecins, psychologues, travailleurs sociaux, infirmières scolaires, enseignants, associations d’aide et d’écoute, centres médico psychologique (CMP)

Si elle ne veut pas consulter un professionnel, lui conseiller d’appeler une ligne d’écoute où elle pourra faire état de ses idées suicidaires, dans l’anonymat le plus total.

Vous-même, vous pouvez nous appeler pour faire part de votre inquiétude, nous vous aiderons à faire face à la situation.

Ce qu'il vaut mieux éviter de faire :
  • Perdre votre calme et paniquer, cela l’empêcherait de se confier à vous
  • Porter un jugement moral sur son envie d’en finir
  • La culpabiliser
  • Lui dire qu’il faut arrêter d’y penser ou d’en parler et la priver ainsi d’une possibilité de prendre du recul par rapport à ce qu’elle ressent
  • Lui donner des solutions toutes faites ou des recettes de bonheur : il n’y pas de solution universelle et chacun a sa manière d’être heureux
  • Faire les choses à sa place, cela renforcerait son sentiment d’inutilité

La problématique du suicide vous interpelle ?
Vous souhaitez devenir écoutant bénévole ?
Vous souhaitez nous soutenir ?